Atelier « Troc de compétences » à Burolab (Versailles)

Coworkgreen cresson dégradé de forme

Samedi 24 octobre, j’ai participé au premier atelier « Troc de compétences » organisé par l’espace de coworking versaillais Burolab. Le principe est simple : l’un des coworker se propose d’animer un atelier de formation d’une matinée, sur une thématique qu’il maîtrise et qu’il souhaite transmettre. En échange, les participants animeront à leur tour un atelier sur un autre thème, dans les 6 mois à venir. Une recette non-marchande qui fonctionne dans de nombreux espaces de coworking, et que je souhaite intégrer au projet Coworkgreen.

« Comment faire émerger ses compétences commerciales (pour un non-commercial) ? »

Ce samedi, Michel-Henri Walter de la société Walter Consultants a initié le mouvement à Burolab par un atelier intitulé « Comment faire émerger ses compétences commerciales », adressé aux personnes qui ne sont pas commerciaux de métier mais dont la relation commerciale fait partie intégrante de leur activité. Travailleurs indépendants tenus de développer leur clientèle par prospection téléphonique, demandeurs d’emploi qui se présentent en situation de recrutement : les moments sont multiples où les compétences de conviction et de persuasion comptent. Un point étonnant de cette matinée d’échange fut l’angle choisi par le coworker-formateur :  on a parlé de tout sauf de techniques de vente !

Energie, bienveillance et modélisation des situations de réussite

Présentations croisées, jeu des trois voeux, « World coffee » : autant de petits exercices qui nous ont permis de prendre conscience des freins qui nous empêchaient, chacun selon notre histoire, de nous relier aux autres. Car c’est bien de cela dont il était question au cours de cet atelier : de lien, et de bienveillance, tant avec soi-même qu’avec les autres. Recherchons dans nos souvenirs : les réussites dont nous pouvons être fiers dépendent en grande partie de notre capacité à nous écouter et à communiquer avec les autres. Il est donc aussi bien question d’accueillir ses émotions que d’instaurer des relations fluides avec les personnes qui nous entourent, dans notre vie personnelle comme professionnelle.

Avec simplicité et un naturel sens de l’écoute, Michel-Henri nous a transmis quelques clés pour modéliser ce qui fonctionne chez nous, dans cette fluidité relationnelle. Il existe autant de solutions que d’êtres. En une phrase, son message principal peut se résumer ainsi : « vous avez en vous des ressources pour réussir et atteindre vos objectifs. »

Mon avis : un excellent levier pour changer sa relation au travail

Je suis ravie d’une telle expérience, qui me montre combien sont nombreuses les personnes qui souhaitent changer leur rapport au monde du travail. Aller au-delà des apparences qui nous emprisonnent, suspendre son jugement pour entrer dans une écoute attentive, laisser naître cette fluidité des énergies qui permet à une action collective d’émerger.  Fini les prises de position surjouées et galvaudées sur le « leadership », l’individualisme effréné, la manipulation et l’oppression « corporate ». Une nouvelle ère semble s’ouvrir, de nouveaux paradigmes naissent, et c’est une bien bonne chose !

« On ne change jamais rien en combattant la réalité telle qu’elle est. Pour changer les choses, inventez un nouveau modèle qui rende le précédent obsolète. » Buckminster Fuller

(Et le principe du troc de compétences étant l’échange, j’interviendrai à mon tour pour une formation à la rédaction Web.)

Feuille de cresson

Laisser un commentaire